Comment vous comportez-vous quand tout va mal ?

20130330 121636

Comment vous comportez-vous quand vous n'obtenez pas ce que vous voulez, quand vous êtes sous pression ? Si dans ces situations vous n'êtes pas centré et vous passez en pilotage automatique de stress, relisez Virginia Satir!nPour Virginia Satir nous adoptons sous stress l'un des quatre schémas suivants : 1) Nous blâmons les autres (Mode Blamer), 2) Nous supplions et cherchons à faire plaisir à tout le monde (Mode Placator), 3) Nous détournons l'attention des problèmes émotionnels (Mode Distracter), 4) Nous devenons froid et super-rationnel (Mode Computer).

1 Le schéma du blâmeur-accusateur nLe blâmeur est un petit tyran qui recherche les erreurs chez les autres qu’il critique sans cesse. Il s'exprime avec de nombreuses généralisations (toujours, jamais) et des opérateurs modaux de nécessité (tu dois, il faut, fait ceci, fait cela…)nBut : accuser l’autre pour que ce dernier vous considère comme puissantnOpérations : imposer sa manière de faire, trouver les points faibles des autres, faire peur, intimider et accuser les autres, nier sa responsabilité et ne jamais s’excuser.nRessentis : le blâmeur se sent sans valeur, non aimé et en colère à l’idée de ne pouvoir obtenir ce qu’il souhaite.nLangage verbal: "C'est toujours la même chose", "Vous n'avez jamais ...", "Pourquoi ne voyez-vous pas que..", "Personne ne se soucie de moi ici.. », « Il est temps que quelqu'un ..." , "C'est entièrement de votre faute". Le blâmeur met l'accent (par le ton de voix ou le geste) sur le 'Vous/tu" qu'il utilise abondamment : "Pourquoi avez-vous fait cela?", "Pourquoi n'avez-vous pas fait les choses correctement ? ", "Regardez ce que vous m'avez fait", "C'est de votre faute...", "Les gens comme vous sont toujours ..."nLangage non verbal : posture raide, doigt accusateur, ton de voix élevé, mimique de colère.nRessources hors stress : engagé, avocat d’une cause, consciencieuxnDrivers : Ce schéma est très proche des drivers "Sois parfait" du Travaillomane ou "soi parfait parent" du persévérant de la Process Communication de Taibi Kahler au premier degré, puis des masques de l'attaquant au deuxième degré. Les blâmeurs aiment tout particulièrement s'en prendre aux "Placater"nStratégie de survie : l’attaque

2) Le schéma du suppliant (Placater)nLe suppliant dit "Oui" à tout. Il souhaite que chacun soit heureux, maintenir la paix quoi qu'il arrive, accepte le blâme des autres, au prix d'une dévalorisation.nBut: supplier l’autre pour qu’il ne se mette pas en colère, être aimé (intention positive)nOpérations : laisser le pouvoir aux autres pour plaire à tout le monde, dire toujours oui, refouler ses émotions et mentir avec congruencenRessentis : submergé par de nombreuses émotions, dévalorisation, a du mal à exprimer sa colère et à faire face à la colère des autres, à confronter, à s'affirmer.nLangage verbal : il reflète un soucis de ne pas heurter, blesser, affirmer, et utilise des mots comme "serait, pourrait, tout simplement, si je ne vous dérange pas, si vous êtes d’accord, si possible, peut-être, un petit peu, désolé d'être une gêne, ne vous méprenez pas .." ou des expressions comme : "Je suis désolé de vous choquer", "C'est de ma faute si vous êtes en colère", "Je me sens mal à propos de...", "Pardonnez-moi", "Pourquoi ne pourrions-nous pas tout simplement..."nRessources hors stress : aidant, sensible, prendre soin des autresnLangage non verbal : comme agenouillé, voix suppliante qui monte en fin de phrasenDrivers : le schéma du suppliant est proche du driver "fais plaisir" de l'empathique sous stress dans le modèle de la Process Com, et du masque du geignard-victime au deuxième degré de stress.nStratégie de survie : la soumission

3) le schéma du distrayant (Distractor)nLe distrayant sous stress change rapidement de sujet, il s’échappe en faisant des remarques et des commentaires hors propos ou en montrant qu’il n’est pas concerné. Il n’aime pas être confronté à des sujets perçus comme pouvant être émotionnellement dangereux.nBut : ignorer la menace et ne pas montrer sa faiblesse et sa responsabilité.nOpérations : détourner l’attention en étant en mouvement permanent, bousculer l’autre, être hors sujet, prendre la tangentenRessentis : dissocié de ses ressentisnLangage verbal : « où est le problème ? » « Allons faire du shopping » ; « tout le monde s’en fout » ; cherche à distraire l'autre en parlant de tout et de rien (loisirs, vacances, météo, programmes TV, pause-café, blagues, rires...)nLangage non verbal : hyperactivité, instabilité, postures asymétriques, évite le contact direct des yeux, fait plusieurs choses en même temps, à l’extrême position de combatnRessources : créativité, spontanéité, action,nDriver : ce schéma est proche des drivers "Soit fort Parent " et "fais des efforts" du Promoteur et rebelle sous stress dans le modèle de la Process Com.nStratégie de survie : fuite

4) Le schéma du rationnel (Computor)nLe rationnel apparaît comme super raisonnable, cherche à orienter l'attention des autres gens sur des aspects factuels d'une situation, plutôt que sur ses aspects émotionnels. ce schéma est perçue comme calme, cool, réfléchie, très raisonnable, et parfois froid, distant et sans émotion.nBut : se détourne des émotions en montrer qu’il a de la valeur par son érudition et sa pensée justenOpérations : centrage sur la connaissance des faits et être logique, négation des ressentisnRessentis : dissocié de toute émotion, n’exprime pas ses émotions et n’est pas intéressé par ce sujet.nLangage verbal : « quoi, moi je vais mal ? », « Je ne vais pas mal ! », « pourquoi dites-vous que je vais mal ? » ; Utilise un langage compliqué avec des citationsnLangage non verbal : aspect figé, visage sans expression, voix avec tonalité monocorde, mains repliées sur lui.nRessources ; self contrôle, calme, sang-froid, l’intellectnDriver : ce schéma est proche du driver "Soit fort" dans le modèle de la Process Com.nStratégie de survie : la sidérationnPour Virginia Satir, chaque schéma à ses avantages et ses inconvénients. Virginia Satir a proposé un cinquième mode appelé Leveller (Niveleur) qui serait un mode hors stress capable de vivre en accord avec lui-même et les autres.

5) Le Niveleur (Leveller) nIl a une recherche de connexion à soi et aux autres et de de qu'on appelle congruence en PNL. Il a l'enracinement et la flexibilité qui lui permetent d’utiliser si besoin la version positive des quatre comportements précédents.nObjectif : montrer son harmonie intérieure et sa congruence.nStratégie : se connecter à soi et aux autres, agir en fonction des situationsnRessentis : centrage, calmenLangage verbal : congruence entre mots et gestesnLangage non verbal : enracinement au sol, symétrie, flexibilité et souplessenRessources : capacité à relativiser, contact facile, assertivité sans arrogance