Managez vos crises avec philosophie !

20110821 003

La crise, au moins pour les philosophes, n’est pas un phénomène nouveau. C’est même sans doute à cause des crises que la philosophie existe. N’est-elle pas un moyen de faire face aux difficultés de l’existence et de les surmonter ? Et vivre avec philosophie concerne tout le monde, car qui n’a pas de défi à relever ?

Faire face aux problèmes qui se posent à nous exige un certain savoir-faire que l’on appelle sagesse. La sagesse n’est pas un lot de connaissance encyclopédiques, mais une aptitude à regarder la réalité en face, à prendre les bonnes décisions et à les appliquer, sans qu’elles soient forcément agréables. Et la philosophie, comme son nom l’indique, amour de la sagesse, est le chemin qui conduit à cette sagesse.

Mais nous ne naissons pas philosophes, même si nous partageons un certain nombre de ques-tions essentielles. Autrement dit, vivre avec philosophie, cela s’apprend.

Développer le calme intérieur et la confiance en soinLa philosophie enseigne que pour résoudre les crises de la vie il est nécessaire de développer un calme intérieur. Sinon ce sont les circonstances qui vont l’emporter et nous allons nous sentir très égarés. L’important est de développer une certaine confiance en nous-mêmes et pour cela, nous connaître. Dans une crise, beaucoup de monde peut peut-être nous aider, mais personne ne nous aidera autant que nous-mêmes.

La crise, une opportuniténL’autre point est que les choses ne sont jamais absolues et que ce que nous appelons crise est peut-être une opportunité et c’est ainsi que certaines civilisations l’entendaient. En grec, le mot crise veut aussi dire naissance par exemple. L’opportunité est souvent d’apprendre à regarder les choses autrement sans s’arrêter au premier abord. Une expression dit «un mal pour un bien». Sait-on toujours quand arrive ce que nous considérons comme un problème, ce que cet événement porte en lui comme conséquences ? Et n’est-il jamais arrivé que nous regrettions quelque chose un jour, mais que nous nous en réjouissions quelque temps après ?

Le regard en perspectivenAinsi, le regard philosophique nous apprend à relativiser les choses, non pas pour les diminuer, mais pour les mettre en perspective. C’est une des clés essentielles de la sagesse car, comme le disaient les stoïciens, ce ne sont pas les choses qui nous affectent, mais le regard que nous portons sur les choses. Ainsi, selon les philosophes, toute crise est une opportunité d’évolution à travers les prises de conscience et les changements de comportement qu’elle suscite.

Rester ouvert à l’autrenMais notre calme intérieur, si nous parvenons à le conquérir, peut-il être réel si autour de nous les autres subissent durement une crise ? Là encore la philosophie nous conseille. Les valeurs des philosophies de tous les temps sont celles de la prise en considération d’autrui : le respect, la tolérance, la générosité, l’altruisme, etc. Mais pour les vivre, la connaissance de soi et conquête du calme intérieur sont indispensables : c’est la condition pour être authentiquement ouvert à l’autre et plus apte à vivre la nécessaire solidarité face aux crises.

Dans notre période incertaine, ne soyons pas frileux, investissons en nous-mêmes. C’est le conseil des philosophes.